Logo du Artists & Artisans Study Group

#LeConseilprésente : Artists & Artisans Study Group

Jennifer Clark

Le Conseil des arts d’Ottawa promeut et développe les arts à Ottawa et fait valoir leur priorité. Notre vision est celle d’une ville enrichie par les effets bénéfiques transformateurs des arts.

Notre série #LeConseilprésente présente les histoires et les expériences des membres du Conseil et des lauréats des prix du Conseil des arts d’Ottawa. 

 

Lorraine Touchette, coordonnatrice des programmes du groupe, aux côtés de Joanna Sirois, membre de longue date à The General, 63, rue Mill, à Almonte.Quand et comment Artists & Artisans Study Group (groupe d’étude artistes et artisans) est-il né ?

En tant que groupe d’étude du Musée des beaux-arts du Canada, Artistes et artisans existe depuis le début des années 60 sous différentes formes et différents noms, comme « Comprendre les techniques de l’art » (1966). En 1984, le groupe a été nommé le Artists & Artisans Study Group et placé sous la tutelle du Cercle des bénévoles du Musée des beaux-arts du Canada. En 2016, le groupe s’est affilié au Conseil des arts d’Ottawa quand le Musée des beaux-arts, cherchant à se consacrer exclusivement à son mandat national, a exclu les groupes locaux.

Dans quel but le groupe a-t-il été créé ?

Le groupe a changé plusieurs fois au cours des années, mais sa raison d’être est toujours la même : mieux comprendre les techniques artistiques et la démarche créative. Les programmes offerts par le groupe aujourd’hui visent à aider les membres à explorer le travail d’artistes et d’artisans d’Ottawa et de sa région.

DSCN7860 : Le professeur Eric Weichel nous parle du romantisme dans l’art canadien : représenté ici par Ken Monkman, artiste cri-irlandais.Comment le groupe participe-t-il à la communauté des arts locale ?

Chaque mois, nos membres visitent l’atelier d’un artiste ou d’un artisan ou une galerie. Ils prennent aussi leurs propres initiatives pour découvrir de nouveaux artistes, aller voir des expositions ou assister à des spectacles. Quand ils voient des œuvres intéressantes, ils proposent le nom de l’artiste au groupe pour une visite. Nos membres sont eux-mêmes des artistes ou des passionnés d’art.

Quels effets a eu l’implication du groupe au sein de la communauté des arts locale ?

En étudiant des artistes locaux, nos membres comprennent mieux Ottawa ! Les artistes et les artisans créent toujours des œuvres qui reflètent leur passion, leur vision pour leur communauté, leur technique particulière et leur rêve pour l’humanité. La diversité artistique est incroyable à Ottawa. Chaque visite nous aide à mieux comprendre le rôle constitutif des arts pour notre ville, et permet à nos membres d’acheter des œuvres uniques directement de l’artiste ou l’artisan.

Lynn Chambers, restauratrice de poupées, nous accueille dans son studio d’Almonte.Y a-t-il un moment qui a particulièrement marqué l’histoire du groupe ?

Chaque membre a probablement son propre souvenir marquant. Personnellement, mes moments préférés sont ceux où l’on voit la technique d’un artiste ou d’un artisan. Je pense par exemple à Eleanor Milne, qui fait partie des Sculpteurs du Dominion, et à Bernard Poulin, portraitiste de renommée internationale dont on trouve des œuvres au palais de Windsor. Nous avons aussi rencontré une artiste qui peint des portraits évocateurs des animaux qu’elle élève, notamment des yaks, d’une jeune femme qui soude des sculptures métalliques gigantesques qui évoquent la guerre et le déracinement, et d’un pompier bénévole qui crée des sculptures d’animaux grandeur nature à partir de bouts de métaux recyclés.

Avez-vous des conseils ou des idées pour les gens qui veulent se rapprocher des arts à Ottawa ?

Nos artistes et artisans locaux ont besoin de rencontrer des gens qui apprécient leur talent et leur travail. Les élus à tous les niveaux de gouvernement doivent comprendre et appuyer la communauté des arts dans toute sa diversité. Nous avons la très grande chance à Ottawa d’avoir autant de galeries et de festivals réputés partout au pays et dans le monde entier. Les Ottaviens qui prennent le temps de les découvrir et d’admirer le travail d’artistes locaux sont plus susceptibles de soutenir la communauté dans la mesure de leurs moyens. Tout le monde peut suivre nos activités sur notre page Facebook, et y découvrir les artistes et artisans auxquels nous rendons visite — https://www.facebook.com/groups/Ottawa.artscene.

De la galerie/service de restauration Lauryn Santini, l’un des grands tableaux en vente.À quoi le groupe travaille-t-il en ce moment ?

Nous avons un très beau programme pour 2018-19. Nous allons visiter la nouvelle Galerie d’art d’Ottawa, rencontrer Victoria Palmer, une pianiste qui crée des gravures sur bois inspirées par sa musique, Mike Sirois, dessinateur industriel, et Jennifer Anne Kelly qui travaille le verre, et beaucoup d’autres. Nous avons vraiment hâte!

Pourquoi êtes-vous membre du Conseil des arts d’Ottawa ?

Nous avons adhéré au Conseil parce qu’il s’aligne parfaitement avec notre mission. Les deux organismes se concentrent sur la communauté locale, apprécient sa diversité et son rôle dans la société contemporaine. Nous appuyons cette communauté en tant que porte-parole et investisseurs, et en soutenant ses nouveaux venus. Le Conseil nous aide à découvrir de nouveaux artistes et artisans que nous pouvons ajouter à notre programme. Et le Conseil nous permet d’appuyer concrètement les arts à Ottawa par un don annuel.

Vous voulez en savoir plus au sujet du groupe ? Trouvez-les sur Facebook.

 

La légende des images

  • DSCN8313 : Lorraine Touchette, coordonnatrice des programmes du groupe, aux côtés de Joanna Sirois, membre de longue date à The General, 63, rue Mill, à Almonte.
  • DSCN7860 : Le professeur Eric Weichel nous parle du romantisme dans l’art canadien : représenté ici par Ken Monkman, artiste cri-irlandais.
  • DSCN8299 : Lynn Chambers, restauratrice de poupées, nous accueille dans son studio d’Almonte.
  • DSCN8109 : De la galerie/service de restauration Lauryn Santini, l’un des grands tableaux en vente.