Ottawa Business Journal

#LeConseilprésente : Ottawa Business Journal

Jennifer Clark

Le Conseil des arts d’Ottawa promeut et développe les arts à Ottawa et fait valoir leur priorité. Notre vision est celle d’une ville enrichie par les effets bénéfiques transformateurs des arts.

 Depuis 1988, le Conseil des arts d'Ottawa a attribué plus de 279 000 $ à des artistes remarquables et à ceux et celles qui ont fait preuve d'un engagement exceptionnel à l'égard des arts dans notre région. Grâce au généreux soutien de nos commanditaires et au dévouement professionnel de nos jurés, nous avons vu grandir notre programme de Prix.

L’Ottawa Business Journal était le lauréat du Prix de reconnaissance des entreprises pour les arts cette année. Nous avons demandé à Michael Curran, éditeur de l'OBJ, de nous raconter le parcours de la publication.

Couverture du Ottawa Business JournalComment et quand l'OBJ a-t-il été lancé?

L’OBJ a été lancé en 1995 pour donner des comptes rendus sur les entreprises locales. Il y avait - et il y a toujours - un grand manque dans ce domaine.  

Pourquoi  l’OBJ a-t-il décidé de s’impliquer dans la communauté artistique d’Ottawa?

Eh bien, nous sommes très impliqués dans la plupart des secteurs de l’économie locale.  À OBJ, nous croyons fermement qu’Ottawa n’a toujours pas atteint son plein potentiel économique dans le secteur des arts. Regardez, si vous voulez, la place importante qu’occupent les arts, définis de façon générale, à Toronto ou à Montréal.  Il y a encore du travail à faire ici à Ottawa. Cependant, je pense sincèrement que nous faisons des progrès.

Quel a été l’impact que le fait de s’impliquer dans les arts ou dans la communauté artistique d’Ottawa a eu sur OBJ?

Nous espérons que ça a élargi notre lectorat ou notre audience, et intéressé des personnes en dehors des secteurs économiques traditionnels, comme par exemple la technologie, l’immobilier, la construction, etc.

Y a-t-il un moment ou une situation spécifique qui reste pour vous un souvenir inoubliable?

Bien sûr. L’ouverture du Centre des Arts Shenkman et de voir tout le travail qui a été fait sur la fondation devenir une réalité. C'était tellement excitant et enrichissant.

Avez-vous des conseils à donner à d'autres entreprises qui souhaitent travailler avec des artistes de la communauté d’Ottawa ou des artistes en général?

Je pense que les arts peuvent être utilisés pour renforcer de nombreuses entreprises. Un point de départ tout simple est celui d’envisager de puiser dans les arts pour faire des cadeaux aux clients que l’on apprécie et au personnel que l’on veut garder.

Sur quoi travaillez-vous en ce moment?

Wow, c’est une grosse question à laquelle je ne pourrais peut-être pas répondre brièvement. L’une des choses sur laquelle nous nous concentrons ces jours-ci - quelque peu liée aux arts - est la vidéo. Nous pensons que la vidéo est une nouvelle manière très efficace d’être en contact avec le lectorat d’OBJ.

Ottawa Business Journal

Comment était-ce de recevoir un prix du Conseil des arts d’Ottawa?

C’était une belle leçon d’humilité. J’ai évidemment accepté le prix au nom de la grande équipe d’OBJ qui partage mon intérêt et mon engagement envers les arts.

Vous voulez en savoir plus sur OBJ? Dirigez-vous vers www.obj.ca et suivez OBJ sur Twitter, Facebook, LinkedIn et YouTube.